avocate en droit de la famille de Saint-Maur des Fossés Alexandra Le Sergent

Quelle procédure choisir pour se séparer de son conjoint ?

Le divorce n’est plus un tabou depuis bien longtemps. Ainsi, aujourd’hui, en France, près d’un mariage sur deux se termine, à plus ou moins long terme, par un divorce. Or, cette séparation engendre de multiples questions juridiques, tant au niveau de la répartition des biens du couple que de la garde des enfants ou de la pension alimentaire. C’est pourquoi, lors d’une telle procédure, il est important de faire appel à une avocate en droit de la famille de Saint-Maur-des-Fossés comme le Cabinet Alexandra Le Sergent. Il est en effet en mesure de vous conseiller et de mettre en œuvre les procédures nécessaires pour préserver vos intérêts sur le long terme.

Comment obtenir le divorce tout en préservant au mieux ses intérêts

Divorcer représente toujours une étape difficile pour un couple, même s’il se sépare en bons termes. C’est un moment où certaines questions matérielles et juridiques doivent être définitivement réglées afin de pouvoir se tourner vers l’avenir. Faire appel à une avocate en droit de la famille compétent et à l’écoute comme Alexandra Le Sergent est le moyen de s’assurer de ne pas commettre un impair qui pourrait se révéler au fil du temps source de conflit. Sa mission consiste à conseiller ses clients sur les différents points à prendre en compte pour élaborer une convention de divorce amiable et, en cas de désaccord entre les époux, les aider à constituer un dossier permettant de sauvegarder leurs intérêts.

Vous souhaitez divorcer à l’amiable et désirez bénéficier de conseils pertinents ? Vous êtes en conflit avec votre conjoint et êtes décidé à demander le divorce en dépit de son opposition ? Avocate en droit de la famille à Saint-Maur-des-Fossés depuis 2004, Alexandra Le Sergent sera en mesure de vous conseiller et vous accompagner tout au long de cette procédure parfois difficile. Mon intervention ne sera pas la même selon le type de divorce envisagé. Il existe en effet différentes procédures en matière de divorce.

  • Le divorce à l’amiable

 

Ce divorce rapide représente désormais près de la moitié des cas. Il suppose que les époux soient d’accord sur le principe, mais aussi sur les conséquences comme le partage des biens, la garde des enfants ou encore la pension alimentaire. Dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, je m’assure que la convention que vous élaborez avec votre futur ex-conjoint préserve bien vos intérêts sur le long terme. Avantage de cette procédure : il n’est plus nécessaire de faire appel à un juge aux affaires familiales, sauf si l’un des enfants mineurs du couple demande à être auditionné.

avocate en droit de la famille de Saint-Maur des Fossés Alexandra Le Sergent

Le divorce pour faute grave

Il s’agit d’une procédure conflictuelle, souvent longue, puisque le demandeur doit rapporter la preuve de la faute incriminée. Dans ce cas, je serai en mesure de défendre votre dossier devant le juge, en demande comme en défense.

Avocat au barreau du Val-de-Marne
et Cour de Paris

06 12 71 74 38

alexandra.lesergent@wanadoo.fr

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

C’est un motif invoqué lorsque le demandeur rapporte la preuve que la vie commune n’est plus en vigueur depuis au moins un an à la date du prononcé du divorce.

avocate en droit de la famille de Saint-Maur des Fossés Alexandra Le Sergent

Le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage

Ce type de divorce intéresse les couples qui sont d’accord pour divorcer, mais ne trouvent pas d’entente sur les modalités pratiques de cette séparation.

Dans le cadre d’un divorce pour faute grave, certains motifs peuvent être retenus par le juge à condition d’en rapporter la preuve. Parmi eux figurent l’infidélité, même si ce n’est pas systématiquement reconnu, l’abandon du domicile conjugal, les violences conjugales ou vis-à-vis des enfants, les violences verbales (menaces, insultes, dénigrements, humiliations…), le harcèlement moral, la dilapidation du patrimoine ainsi que les manquements à la contribution des charges du mariage ou au devoir d’assistance. Cependant, quelle que soit la faute invoquée, sa reconnaissance restera à l’appréciation du juge en fonction du dossier qui lui sera soumis, juge qui pourra prononcer un divorce aux torts exclusifs de l’un des époux ou aux torts partagés.

À partir du moment où les deux parents ont reconnu leur enfant, l’exercice de l’autorité parentale, sauf rares exceptions, est exercée par les deux, même en cas de séparation.

La pension alimentaire est versée au parent qui a la garde principale de l’enfant. En cas de résidence alternée, ce versement est parfois prononcé au profit du parent qui a les revenus les plus faibles.

Cabinet Alexandra Le Sergent – une expertise juridique incontestable

Prendre
rendez-vous ?

06 12 71 74 38

alexandra.lesergent@wanadoo.fr

Les services
du cabinet

  • Droit de la famille
  • Droit du travail
  • Droit social
  • Droit pénal